Le marché du courtage en prêt immobilier

En France, la profession de courtier immobilier ne cesse de croître attirant de plus en plus de candidats. Il est autant plus vrai que la part de distribution des crédits immobiliers est passée de 15

% en 2006 à 35 % en 2016.

En 2020, près de 40 % des Français ont été accompagnés par un courtier pour obtenir leur

emprunt. Et la progression de l’activité devrait se poursuivre grâce aux nombreux avantages à

bénéficier des services d’un courtier :

  • Les particuliers emprunteurs manquent de temps pour contacter eux-mêmes les banques et assurances pour obtenir un crédit immobilier. Faire appel à un courtier, c’est l’assurance de gagner du temps et de l’argent !
  • Les taux de crédit sont historiquement bas dégageant pour les banques de faibles marges sur les emprunts. Par conséquent, celles-ci préfèrent sous-traiter cette partie du travail aux courtiers au lieu d’investir dans un service interne qui sera plus onéreux.

Le métier du courtier immobilier

Vous êtes en reconversion professionnelle ou étudiant à la recherche d’un secteur florissant, vous

vous demandez en quoi consiste le métier de courtier immobilier ? En réalité, le courtier est la personne intermédiaire entre la banque et le particulier en quête d’un prêt immobilier pour financier l’acquisition de son bien.

Travaillant avec divers organismes prêteurs, le courtier immobilier va négocier les meilleures

conditions d’emprunt pour son client (taux d’intérêt, frais de dossier, pénalités de remboursement anticipé, mensualités flexibles…), en fonction de son profil emprunteur.

Votre mission en tant que courtier est d’accompagner les clients dans leur recherche de

financement, d’assurance de prêts et d’autres solutions financières. Tout d’abord, vous établirez une étude approfondie du projet immobilier de l’emprunteur afin de déterminer si son projet est réalisable. Il sera nécessaire de vérifier la solvabilité de celui-ci, sa capacité d’emprunt pour

calculer son taux d’endettement, évaluer si l’apport personnel est suffisant, etc. S’ensuit, un échange avec vos partenaires bancaires pour négocier les conditions optimales au contrat. Parmi les propositions que vous soumettrez à votre client, s’il en retient une et qu’il signe l’offre de prêt, vous percevez une rémunération pour l’obtention de l’emprunt.

Quelles études pour devenir courtier immobilier ?

Vous ne pouvez pas vous improviser courtier immobilier du jour au lendemain, mais pour autant, il n’existe pas de parcours-type pour le devenir. En effet, le métier de courtier est une profession réglementée qui exige dans tous les cas une habilitation IOBSP (intermédiaire en opération de banque et en service de paiement).

La formation IOBSP

L’obtention de la formation habilitée IOBSP est possible de plusieurs manières, grâce à un diplôme de niveau bac +2 minimum, par validation d’acquis d’expérience ou via une formation

professionnelle (150h). Une fois obtenue, vous ne pouvez pas encore exercer l’activité de courtier. Il sera nécessaire de vous immatriculer à l’ORIAS.

L’immatriculation à l’ORIAS

En tant que IOBSP, vous devez vous inscrire à l’ORIAS (organisme pour le registre unique des

intermédiaires en assurance, banque et finance) et souscrire une assurance professionnelle. C’est

à ce moment-là que vous indiquerez IOBSP courtier. C’est facile comme tout !

Quels statuts pour être courtier immobilier ?

Pour devenir courtier immobilier, vous avez le choix d’exercer le métier sous l’un de ces trois statuts : le salariat, l’indépendance et la franchise.

La rémunération du courtier immobilier

La rémunération d’un courtier est divisée en plusieurs parties :

  • Le salaire d’un courtier débutant commence aux alentours de 1 900 € bruts et atteindre beaucoup plus s’il dispose d’un bac +5 ou d’une expérience solide dans le métier ;
  • Les frais de courtage correspondent à la commission qui est versée au courtier par le Ils varient en fonction de la difficulté du dossier et le montant du financement immobilier ;
  • La commission d’apporteur d’affaires est versée par la banque auprès duquel les clients obtiennent leur

Comment bien débuter son activité de courtier immobilier ?

Lorsqu’on débute la carrière de courtier immobilier, il est préférable d’intégrer une agence de courtage. Car la première difficulté que vous allez rencontrer et de trouver des clients. Pour cela, dépendre d’une agence permettra de développer votre groupe de partenaires et de jouir de la notoriété de celle-ci dont l’objectif étant de créer un portefeuille clients conséquent.

Des sociétés de leads peuvent également vous aider dans la recherche de nouveaux clients afin d’accroître efficacement votre portefeuille de clientèle. C’est le cas du site lemeilleurcourtier.com qui propose à ses partenaires courtiers des prospects qualifiés et un référencement géolocalisé pour développer votre réputation digitale sur le web. Retrouvez toutes les informations ici.